Chapitre 4

La racine du problème

de
Également fourni en English
Share:

Pourquoi les évolutionnistes n’admettent-ils pas, qu’en réalité, la théorie de l’évolution constitue une religion? Ceci est lié au fait que la croyance concernant nos origines affecte de manière définitive notre vue globale du monde, dont la signification de la vie, etc. S’il n’y a pas de Dieu, si nous sommes le résultat de processus basés sur le hasard, alors il n’y a aucune autorité absolue. Et si personne n’établit les règles, chacun peut faire ce dont il a envie et même tout le mal qu’il veut pourvu qu’il échappe aux conséquences. L’évolution est une religion qui permet aux gens de justifier la rédaction de leurs propres règles. Le péché d’Adam consistait en ce qu’il ne voulait pas obéir aux règles établies par Dieu mais accomplir sa volonté propre. Il s’est rebellé contre Dieu et nous souffrons tous de ce même péché : la rébellion contre l’autorité absolue. Pour les gens, l’évolution est devenue la soi-disant justification “scientifique” de leur rébellion contre Dieu.

Dans le livre de la Genèse, la Bible nous donne un compte rendu digne de confiance pour tout ce qui a trait à l’origine et aux débuts de la vie sur terre. Un nombre croissant de scientifiques se rend compte que lorsque l’on prend la Bible comme son point de départ et que l’on y bâtit son modèle scientifique et historique, toute l’évidence disponible s’y harmonise, qu’elle provienne d’animaux et de plantes vivantes ou de fossiles et de cultures. Ceci confirme que la Bible est vraiment la Parole de Dieu et qu’elle est entièrement digne de confiance.

Bien entendu, les humanistes s’opposent à cette démarche, puisqu’ils n’envisagent pas la possibilité que Dieu soit le créateur. Dans plusieurs pays, ils luttent pour que soient enlevées du programme scolaire de l’école publique la prière, la lecture biblique et l’instruction sur la création. Ils ont trompé le public en lui faisant croire que cette démarche vise seulement à enlever la religion de l’école pour y laisser une situation neutre. Ceci est tout simplement faux. Ils n’ont pas éliminé la religion de l’école publique ; ils ont simplement remplacé le christianisme par une religion anti-Dieu : l’humanisme.

La plupart des écoles publiques sont devenues des institutions qui forment des générations d’élèves dans la religion de l’humanisme. Il y a bien une minorité d’enseignants chrétiens au sein des écoles publiques qui essaient d’y être “le sel de la terre”. Cependant, leur rôle devient de plus en plus difficile. D’autre part, un bon nombre de professeurs chrétiens cachent leur lumière sous un boisseau par crainte d’affirmer leur foi dans un environnement si païen. Certains enseignants sont menacés de la perte de leur emploi s’il s’avèrait qu’ils enseignent une philosophie chrétienne dans le système scolaire.

Les réactions émotives face au mouvement créationniste dans le monde entier prouvent que la religion évolutionniste est attaquée par un système de croyances totalement différent. Cette émotivité est ressentie dans la manière dont parlent les anti-créationnistes dans ce débat. Voici, par exemple, une citation du Dr. Michael Archer, Professeur titulaire de Zoologie à l’Université de New South Wales, dans la revue “Australian Natural History” Volume 21 Numéro 1 : “Le créationnisme scientifique n’est pas seulement faux ; il est tout simplement invraisemblable. C’est une parodie grotesque de la pensée humaine et un mauvais usage de l’intelligence de l’homme. En bref, pour le croyant, c’est une insulte à l’égard de Dieu.”

La bataille véritable se situe au niveau des évolutionnistes qui n’acceptent pas le christianisme. Ils refusent d’admettre qu’il y a un Dieu auprès duquel il faudra rendre des comptes. C’est peut-être la raison pour laquelle un professeur évolutionniste a dit : “Vous ne me convaincrez jamais que l’évolution est une religion”. En d’autres termes, peu importe ce que nous pouvions lui montrer concernant la nature de l’évolution, il refusait d’accepter que ce soit une religion. Il ne voulait pas admettre qu’il avait une foi, car il devrait alors admettre que sa foi était aveugle. Et il n’aurait pas pu dire que sa foi était la bonne.

Le public a été amené, de manière erronée, à penser que l’évolution ne relève que du domaine scientifique, tandis que la croyance en Dieu ne relève que de la religion. La théorie de l’évolution fait trébucher les gens au point qu’ils n’écoutent pas lorsque les chrétiens partagent avec eux la vérité du Dieu créateur. Vous remarquerez dans l’opposition faite aux créationnistes par les humanistes, que ce soit par des débats, les médias, les livres, etc. que ces derniers donnent rarement des évidences tendant à corroborer la théorie de l’évolution. La raison principale est, bien entendu, qu’il n’y en a pas.

Faites donc un tour au musée d’histoire naturelle, vous verrez et regarderez toute “l’évidence” évolutionniste qui y est exposée. Les différentes espèces d’animaux et de plantes sont représentées par des spécimens soigneusement conservés ou par un grand nombre de fossiles. Les notes explicatives sont à caractère évolutionniste, alors que l’évidence à l’intérieur du présentoir en verre ne l’est pas. Le récit hypothétique de l’évolution est seulement un écrit attaché à l’extérieur du présentoir.

Tout ce qu’il faudrait aux évolutionnistes, c’est qu’ils découvrent une seule évidence prouvant leur théorie. Si l’évolution est vraie et que la création est un non-sens, les évolutionnistes ont les médias à leur disposition pour prouver à tous que l’évolution est la vérité. Cependant, ils ne peuvent pas le faire. Au contraire, les évidences appuient magistralement le message exact de la Bible. C’est bien dommage que les créationnistes n’aient pas la même couverture médiatique pour expliquer au monde que les données scientifiques appuient de manière incontestable la vérité du créationnisme.

Soyons honnêtes : les évolutionnistes séculiers doivent s’opposer aux ministères créationnistes car si ce que nous disons est juste (ce qui est bien le cas) — que Dieu est le créateur — alors toute leur philosophie est détruite. Leur philosophie ne peut pas admettre l’existence de Dieu. Si la théorie de l’évolution n’est pas juste, la seule qui reste est celle de la création. C’est pourquoi ils se cramponneront à la philosophie évolutionniste, même si toutes les évidences la contredisent. C’est en réalité une question spirituelle.

Certains diront peut-être que si l’évidence est si massivement favorable à la thèse que Dieu a créé le monde, les gens la croiraient sûrement. En Romains 1 :20, nous lisons, “En effet, les perfections invisibles de Dieu, sa puissance éternelle et sa divinité, se voient comme à l’oeil nu, depuis la création du monde, quand on les considère dans ses ouvrages.”

La Bible nous dit qu’il y a assez d’évidences dans le monde pour convaincre les gens que Dieu est le créateur, et pour condamner ceux qui ne le croient pas. S'il en est ainsi, pourquoi les gens ne le croient-ils pas? Est-ce parce qu’ils ne veulent pas le croire? L’apôtre Pierre affirme en II Pierre 3 :5 que dans les derniers jours les hommes veulent ignorer que Dieu a créé le monde. Cela signifie qu’il y a une décision de leur part de ne pas croire.

La Bible nous dit également : “Nul n’est intelligent, nul ne cherche Dieu” (Romains 3 :11). “Car Dieu, qui a dit : La lumière brillera du sein des ténèbres ! a fait briller la lumière dans nos coeurs pour faire resplendir la connaissance de la gloire de Dieu sur la face de Christ” (II Cor. 4 :6). En d’autres termes, c’est Dieu qui ouvre nos coeurs à la vérité. Lorsque nous pensons au récit du Pharaon qui ne voulait pas laisser le peuple de Dieu quitter l’Egypte, la Bible dit : “L’Eternel endurcit le coeur de Pharaon, et Pharaon ne voulut point les laisser aller” (Exode 10 :27). Cette idée paraît également en Exode 7 :14 : “ . . . Pharaon a le coeur endurci ; il refuse de laisser aller le peuple”. Dans le Nouveau Testament, nous lisons que Jésus enseigna les Pharisiens et les scribes par les paraboles, en disant : “Pour eux s’accomplit cette prophétie d’Esaïe : Vous entendrez de vos oreilles, et vous ne comprendrez point ; vous regarderez de vos yeux, et vous ne verrez point. Car le coeur de ce peuple est devenu insensible ; ils ont endurci leurs oreilles, et ils ont fermé leurs yeux, de peur qu’ils ne voient de leurs yeux, qu’ils n’entendent de leurs oreilles, qu’ils ne comprennent de leur coeur, qu’ils ne se convertissent, et que je ne les guérisse” (Matthieu 13 :14-15).

Romains 1 :28 nous dit, “Comme ils ne se sont pas souciés de connaître Dieu, Dieu les a livrés à leur sens réprouvé, pour commettre des choses indignes”.

Ainsi, c’est Dieu qui nous permet de voir la vérité — de constater que toute l’évidence est là — qu’Il est le créateur. Cependant, dans un sens réel, nous devons aussi avoir la volonté de la voir. Pourquoi les humanistes et les évolutionnistes ne voient-ils pas que toute l’évidence soutient parfaitement ce que dit la Bible ? C’est parce qu’ils ne veulent pas le voir. Ce n’est pas parce qu’ils n’auraient pas toutes les données à leur disposition. Ils refusent simplement de laisser s’interpréter les évidences à la lumière de l’enseignement biblique.

En Esaïe 50 :10, nous lisons : “Quiconque parmi vous craint l’Eternel, qu’il écoute la voix de son serviteur ! Quiconque marche dans l’obscurité et manque de lumière, qu’il se confie dans le nom de l’Eternel, et qu’il s’appuie sur son Dieu !”.

C’est ma prière que ceux qui s’opposent au Dieu créateur en viennent à se confier en Lui comme leur Seigneur et Sauveur. Lorsque nous lisons la suite du chapitre 50, ce texte devrait nous faire prier davantage pour les humanistes et les évolutionnistes qui veulent marcher selon leur propre lumière — la lumière de l’homme. Le verset 11 déclare : “Voici, vous tous qui allumez un feu, et qui êtes armés de torches, allez au milieu de votre feu et de vos torches enflammées ! C’est par ma main que ces choses vous arriveront. Vous vous coucherez dans la douleur.”

Nous ne souhaitons ce destin à aucun être humain. Comme le dit le Seigneur dans Sa parole, ce n’est pas Son désir que quiconque périsse. Cependant, ce Dieu d’amour est aussi le Juge suprême et Il ne peut regarder le péché. Par conséquent, le péché doit être jugé pour ce qu’il est. Dieu néanmoins, dans sa miséricorde infinie, a envoyé son Fils unique. “Car Dieu a tant aimé le monde qu’il a donné son fils unique, afin que quiconque croit en lui ne périsse pas, mais qu’il ait la vie éternelle”. (Jean 3 :16).

“Au commencement était la Parole, et la Parole était avec Dieu, et la Parole était Dieu. Elle était au commencement avec Dieu. Toutes choses ont été faites par elle, et rien de ce qui a été fait n’a été fait sans elle. En elle était la vie, et la vie était la lumière des hommes” (Jean 1:1-4).

L’évolution : Le Mensonge

Help Translate

Please help us provide more material in French.

Help Translate

Visit our English website.