Chapitre 11

La création, le déluge et le monde à venir

de
Également fourni en English
Share:

Une prophétie contenue dans le troisième chapitre de la seconde épître de Pierre concernant les derniers jours de l’histoire de cette terre nous décrit toute la question création/évolution.

En II Pierre 3 :3-7, nous lisons : “Sachez avant tout que, dans les derniers jours, il viendra des moqueurs avec leurs railleries, et marchant selon leurs propres convoitises. Ils disent: Où est la promesse de Son avènement? Car, depuis que les pères sont morts, tout demeure comme dès le commencement de la création. Ils veulent ignorer, en effet, que des cieux existèrent autrefois par la parole de Dieu, ainsi qu’une terre tirée de l’eau et formée au moyen de l’eau, et que par ces choses le monde d’alors périt, submergé par l’eau ; mais, par la même parole, les cieux et la terre d’à présent sont gardés et réservés pour le feu, pour le jour du jugement et de la ruine des hommes impies.”

“Toutes choses continuent”

Les Ecritures nous avertissent que, dans les derniers jours, les gens diront: “tout continue comme depuis le commencement de la création”. Les évolutionnistes nous disent que la terre existe depuis des milliards d’années et que la vie commença à évoluer sur cette terre il y a des millions d’années. Beaucoup de chrétiens adoptent cette croyance. Les géologues pensent que les processus que nous voyons s’opérer dans le monde actuel se poursuivent depuis des millions d’années à environ la même vitesse et qu’ils se poursuivront probablement pour des millions d’années dans l’avenir.

Le terme technique employé dans la géologie pour désigner cette croyance est celui de “uniformisme” (“uniformitarianism” en anglais). Par exemple, le Musée du Désert à Tuscon, Arizona a non seulement un tableau présentant ce qui est censé être arrivé au cours des millions d’années passées mais, également, un tableau montrant ce qui arrivera dans l’Arizona au cours des millions d’années à venir, selon les scientifiques !

Les évolutionnistes, qu’ils soient théistes ou athées, disent que “le présent est la clé pour comprendre la passé”. En d’autres termes, ils disent que le moyen de comprendre le passé c’est d’observer ce qui se passe dans le présent. Ils disent aussi que puisque les fossiles se forment rarement dans le monde actuel, les immenses couches rocheuses contenant des milliards de fossiles recouvrant une grande partie de la surface terrestre ont dû se former au cours de millions d’années. Les évolutionnistes nous disent que, puisque nous observons des mutations de nos jours (des changements accidentels dans nos gênes), elles se sont produites dès l’aube des temps. Ainsi, les mutations doivent être l’un des mécanismes impliqués dans le postulat de la progression évolutionniste. D’un autre côté, la Bible nous dit qu’il y avait une période pendant laquelle il n’y avait pas de péché, et donc pas de mort d’animaux ni d’humains, pas de maladies, ni d’erreurs. Les mutations sont des erreurs qui ont lieu dans nos gênes, et elles sont presque toutes maléfiques.Ceux qui croient en l’évolution sont obligés de reconnaître que l’évolution a lieu à l’heure actuelle; que les processus observés de nos jours se déroulent depuis des millions d’années. Donc, pour être crédible, le chrétien qui croit en l’évolution doit aussi croire que l’homme continue à évoluer de nos jours.

Comment pouvons-nous établir, au-delà de tout doute, les détails d’un événement qui a dû avoir lieu dans le passé? L’un des moyens est de trouver des témoins ou de découvrir des compte rendus écrits par des témoins. Par conséquent, le seul moyen de savoir, avec certitude, ce qui a eu lieu dans le passé géologique est de trouver quelqu’un qui était présent à l’époque (un témoin) et qui pourrait nous dire si les processus géologiques sont toujours les mêmes ou s’ils ont été altérés. La Bible affirme être le compte rendu de Quelqu’un (Dieu) qui non seulement sait toutes choses, mais qui, aussi, a toujours été présent parce qu’Il se situe en dehors du temps. En réalité, Il a créé le temps. La Bible proclame que Dieu a agi sur les hommes par Son Esprit pour écrire Ses paroles et que ce ne sont pas simplement les paroles d’hommes mais la Parole de Dieu (I Thessaloniciens 2 :13 ; II Pierre 1 :20,21). Le livre de la Genèse se réclame être le récit divin du déroulement de la création, ainsi que d’autres événements dans l’histoire primitive de ce monde ayant un effet important sur nos circonstances présentes. Donc, le présent n’est pas la clé pour comprendre le passé. Bien plutôt, la révélation est la clé du passé.

La révélation, dans la Genèse, nous parle d’événements tels que la création, le déluge de Noé et la Tour de Babel. Ce sont ces événements qui ont fait de la géologie, la géographie et la biologie de la terre ce qu’elles sont aujourd’hui. Par conséquent, nous devons nous rendre compte que ce qui a eu lieu dans le passé est la clé pour comprendre l’état actuel du monde. L’entrée du péché dans le monde explique pourquoi nous avons la mort et pourquoi il existe des erreurs dans notre composition génétique. La dévastation globale provoquée par le déluge de Noé nous aide à comprendre le phénomène des fossiles. Les événements de la Tour de Babel nous aident à comprendre l’origine des diverses nations et cultures autour du monde.

De nos jours, les évolutionnistes nient que le compte rendu biblique puisse être pris au sérieux. Ils ont bien voulu croire que “ . . . tout demeure comme dès le commencement . . . ”. La prédiction en II Pierre 3 s’accomplit sous nos yeux.

“Ils veulent ignorer . . . ”

Dans la suite de cette prophétie, il est dit que les hommes rejetteront délibérément trois choses. Notez ce rejet délibéré ; d’ailleurs, certaines traductions parlent d’une “ignorance volontaire”. Ainsi, c’est une action délibérée de la part d’une personne de ne pas croire que :

a)    Dieu a créé la terre, qui était au départ recouverte d’eau (ce qui signifie que sa surface était fraîche au commencement et non une masse en ébullition, comme l’enseignent les évolutionnistes).

b)    Dieu a jugé ce monde une première fois par un déluge global et cataclysmique au temps de Noé.

c)    Dieu va juger ce monde à nouveau mais, cette fois-ci, ce sera par le feu.

Les gens disent souvent : “S’il y a tant d’évidences que Dieu a créé le monde et a envoyé un déluge global et cataclysmique, tous les scientifiques le croiraient certainement.” La réponse est donnée ici en II Pierre 3. Il ne s’agit pas simplement de fournir des évidences pour convaincre les gens. Nous lisons en Romains 1:20 qu’il y a suffisamment d’évidences pour convaincre tout le monde que Dieu est le Créateur, au point que nous sommes condamnés si nous ne croyons pas. De plus, Romains 1:18 nous dit que les hommes “retiennent injustement la vérité captive”. Le problème n’est pas un manque d’évidences pour convaincre les gens que la Bible est vraie ; le problème est qu’ils ne veulent pas croire à la Bible. La raison en est claire. Si les gens croyaient au Dieu de la Bible, ils devraient alors reconnaître Son autorité et observer les règles qu’Il a établies. Cependant, chaque être humain souffre du même problème : le péché commis par Adam dans le jardin d’Eden, une “maladie” dont nous avons tous hérité. Le péché d’Adam a été la rébellion contre l’autorité de Dieu. De la même manière, les gens sont en rébellion contre Dieu car, admettre que la Bible est vraie, serait un aveu de leur nature pécheresse et rebelle et de leur besoin d’être nés de nouveau et purifiés par le sang de Christ.

Il est facile d’observer cette “ignorance volontaire” en action lorsqu’on entend les débats sur la question création/évolution. Dans la plupart des cas, les évolutionnistes ne s’intéressent pas à la richesse des données, des évidences et des informations avancées par les créationnistes. Ils attaquent généralement les créationnistes en essayant de détruire leur crédibilité. Ils ne sont intéressés ni par les données, ni par un raisonnement logique ni par une évidence qui soutient la création ou qui réfute l’évolution car ils sont totalement consacrés à leur foi religieuse : l’évolution.

La géologie moderne nous dit qu’il n’y a jamais eu de déluge universel tel que la Bible le décrit. On nous dit que le grand nombre de fossiles trouvés dans les couches rocheuses sédimentaires est le résultat de millions d’années de processus géologiques. Cependant, les créationnistes ont démontré que les couches sédimentaires chargées de fossiles ont été produites par des processus catastrophiques énormes, analogues au déluge de Noé. (Récemment, vu le succès des géologues créationnistes qui ont démontré clairement que les processus agissant sur les roches pouvaient être très rapides, beaucoup de géologues évolutionnistes ont commencé à abandonner la vue “lente et graduelle” en faveur de la thèse que le monde a été façonné plutôt par un certain nombre de grandes catastrophes.) Cependant, ils s’opposent toujours autant à la thèse de la catastrophe décrite dans la Bible et sont toujours aussi “volontairement ignorants”. Pourquoi s’opposent-ils à la thèse du déluge de Noé? Parce que cette thèse implique que la Bible est véridique et, qu’ainsi, toute leur philosophie évolutionniste devra être rejetée. Ces gens sont “volontairement ignorants” des faits qui ne soutiennent pas leurs idées évolutionnistes mais qui sont conformes au modèle géologique basé sur le déluge universel proposé par la Bible. Voici un autre accomplissement de la prophétie devant nos yeux.

Selon une grande partie de la littérature scientifique, la plupart des savants pensent que le monde va poursuivre son existence pendant des millions d’années. Citons de nouveau l’exemple du Musée du Désert à Tuscon, en Arizona. Comme nous le disions précédemment, un tableau dans ce musée est censé représenter la région telle que les scientifiques l’imaginent dans plusieurs millions d’années. Les gens regardent souvent le montage et posent la question : “Comment peuvent-ils savoir ce qui se passera d’ici plusieurs millions d’années?” Evidemment, la réponse est : “Exactement de la même manière qu’ils comprennent ce qui s’est passé des millions d’années en arrière!” En fait, les scientifiques n’en savent rien ; ils le supposent. S’ils acceptaient le Dieu créateur, l’événement historique qu’a été le déluge au temps de Noé, et, par conséquent, la véracité de la Bible, leur vue sur l’histoire changerait profondément. Puisque Jésus-Christ, en Matthieu 24 : 37-39, évoque le Déluge de Noé comme un avertissement que Dieu a déjà jugé la terre et qu’Il la jugera de nouveau, il leur faudrait accepter que Dieu reviendra comme Juge. A Son retour, Il emploiera le feu comme méthode de jugement, plutôt que l’eau. L’homme pécheur, en rébellion contre Dieu, ne veut pas admettre qu’il devra se tenir un jour devant le Dieu de la création afin de rendre des comptes sur sa vie. Ainsi, en rejetant la création et le déluge de Noé, et se réclamant d’évidences “scientifiques” qui ont pour rôle de soutenir sa propre croyance, il s’efforce de trouver la paix en ignorant le jugement à venir. Mais, tout comme Dieu a créé le monde par Sa Parole et qu’Il a envoyé le déluge par Sa Parole, Il jugera ce monde par le feu.

En conclusion

La terre, le soleil, la lune et les étoiles constituent des preuves que Dieu a créé. Le témoignage des fossiles nous rappelle que Dieu a jugé au moyen de l’eau. Tout ceci devrait servir d’avertissement à chaque homme, chaque femme et chaque enfant. Tout comme Dieu a tenu Sa Parole dans le passé concernant le jugement, Il tiendra Sa promesse dans l’avenir lorsqu’Il jugera le monde.

II Pierre 3 contient une prédiction ayant trait aux derniers jours : une prédiction dont nous voyons l’accomplissement sous nos yeux. Soyons, par conséquent, plus courageux pour témoigner de notre Dieu, le Dieu de la création.

“Puisque tout cela est en voie de dissolution, combien votre conduite et votre piété doivent être saintes. Attendez et hâtez l’avènement du jour de Dieu . . . ” (II Pierre 3 :11-12a). Isaac Asimov, un anti-créationniste actif, a donné des avertissements concernant les créationnistes. Quant à l’idée que les créationnistes pourraient bénéficier d’un temps égal aux évolutionnistes pour présenter leurs thèses dans les écoles, il a dit : “ temps égal aujourd’hui, demain le monde”. Isaac Asimov a raison ! Nous sommes là pour convaincre le monde que Jésus-Christ est le créateur. Isaac Asimov est l’un des signataires du Manifeste humaniste — il est là pour convaincre le monde que Jésus-Christ n’est pas le créateur.

Nous sommes engagés à convaincre les gens comme Isaac Asimov que Jésus-Christ est le créateur. Pourquoi ? Parce que nous aimons nous battre ? Parce que nous aimons la controverse ? Non, c’est parce que nous savons que ceux qui ne se confient pas dans le Seigneur passeront l’éternité séparés de Lui. Et qu’arrivera-t-il à ceux d’entre nous qui acceptons le salut offert par Christ ? “Ils seront Son peuple, et Dieu Lui-même sera avec eux et sera leur Dieu. Il essuiera toute larme de leurs yeux, et la mort ne sera plus ; il n’y aura plus ni deuil, ni cri, ni douleur, car les premières choses ont disparu” (Apocalypse 21 :3b-4).

L’évolution : Le Mensonge

Help Translate

Please help us provide more material in French.

Help Translate

Visit our English website.